On doit au génial Antonin Artaud la paternité du mot Réalité Virtuelle, qui apparaît pour la première fois en 1938 dans sa série d’essais, Le théâtre et son double. Il rappelle alors la parenté entre sciences et arts, plaçant sur le même plan la Réalité Virtuelle du théâtre et les abstractions symboliques utilisées par les chimistes.

« Tous les vrais alchimistes savent que le symbole alchimique est un mirage comme le théâtre est un mirage. Et cette perpétuelle allusion aux choses et au principe du théâtre, que l’on trouve dans à peu près tous les livres alchimiques, doit être entendue comme le sentiment (dont les alchimistes avaient la plus extrême conscience) de l’identité qui existe entre le plan sur lequel évolue les personnages, les objets, les images, et d’une manière générale, tout ce qui constitue la réalité virtuelle du théâtre, et le plan purement supposé et illusoire sur lequel évoluent les symboles de l’alchimie. »

Merci a Nicolas Barrial